•  

    Elle habite la maison aux fenêtres fermées

    Tous les jours à huit heures elle va chercher son pain

    Puis elle rentre préparer son petit déjeuner

    Quelle mange sur un coin d’table car elle n’a jamais faim.

    Elle arrose tous les jours les fleurs des balconnières

    Puis dépose dans la cour les croquettes du chat

    Elle range sa maison et passe la serpillière

    Elle n’attend plus personne et personne ne viendra.

    Puis sort un peu plus tard, va à l’épicerie

    Acheter des « bricoles » pour faire le repas

    Elle parle à la caissière quelquefois même elle rit

    Et rentre chez elle d’où elle ne sortira pas

    Le repas préparé elle invite un instant

    Les héros du feuilleton qu’elle suit à la télé

    Puis se lève et raconte à son petit écran

    Comme c’est dur de n’avoir personne à qui parler...

    Ensuite viens le repas englouti en vitesse

    Devant la météo et les informations

    La vaisselle terminée, elle fait quelques caresses

    Au chat du canapé qu’elle aime avec passion

    Elle s’assoie prés de lui et  reprend le crochet

    Elle fabrique un bonnet, des chaussons une étole

    Qu’elle offrira aux gens du foyer d’à coté

    Pour la grande tombola de la fête de l’école

    Et la journée s’égrène sans jamais voir personne

    La seule visite parfois c’est Raymond le facteur

    Qui la fait sursauter à chaque fois qu’il sonne

    Et la nuit est tombée et il est déjà l’heure

    De rejoindre le feuilleton d’allumer la télé

    De manger son repas et d’aller se coucher

    Demain elle refera pareil si dieu le veut

    On arrive comme ça a se changer ...en vieux !


    votre commentaire
  • Je ressens la vieillesse s’installer chaque jours

    S’incruster dans mes rides, mes pas qui se font lourd

    Les cheveux qui s’en vont comme le font les amis

    Qui ne te saluent plus, pour eux tu as vieilli...

    Les lunettes qu’on rajuste pour mieux lire le journal

    Le café englouti, le cachet qu’on avale

    Le regard dans la glace reflétant ton image

    Un être transparent qui ne fait plus son âge

    Qui esquisse un sourire pour paraître vivant

    Qui a les nerfs qui craquent de plus en plus souvent.

    Le manque de patience a gagné mon esprit

    Faudrait tout refaire fondre …allez c’est beau la vie !!

     


    votre commentaire
  • Les bruits de notre vie martèlent nos quotidiens

    et la plume, notre amie, nous montre le chemin

    flic flac ! disait la pluie qui arrose le jardin

    hououou ! Faisait le vent qui passe dans les sapins

    toc toc à fait l'ami qui cogne à mon carreau

    plouf ! fait le caillou que l'on balance dans l'eau

    crac ! résonne la branche qui cède sous nos pieds

    boum ! fait le tonnerre lorsque la pluie va tomber

    mais quel bruit fait mon cœur quand au moment extrême

    je te dis tendrement ces simples mots : « je t'aime »


    votre commentaire
  • Les chars étaient montés le parcourt reconnu

    ils se sont présentés tout au bout de la rue

    d'abord c'est les fanfares et les batukadas

    musique de percutions, cymbales et maracas

    majestueusement s'avance le corso

    un bateau sert d’abri, au somptueux joyaux

    que sont la reine assise avec ses dauphines

    tout en haut sur son trône sa position culmine

    on est grisé de chants, de musiques, de folies

    tandis qu'il pleut sur nous des tonnes de confettis

    le cortège est passé et carnaval est mort

    laissant nos souvenirs a leur bien triste sort

    la reine s'en est allée et les dauphines aussi

    carnaval renaîtra c'est lui qui nous l'a dit !


    votre commentaire
  •  

    Un rayon de soleil et nous voilà dehors

    oublié la saison le moral au plus haut

    les anciens du quartier disent que nous avons tort

    d'adorer un hiver où il fait toujours chaud.

    les fleurs sortent déjà c'est presque le printemps

    le mois de février c'est pas fait pour la mer

    c'est fait pour la montagne mais ça c’était avant

    que tout soit déréglé... mais comment peut on faire !!!

     


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires