• Septembre

     

    Ce matin subitement, tout avait changé

    les arbres de la place semblait plus tourmentés,

    les gens dans les ruelles se faisaient moins nombreux,

    et l'air qu'on respirait paraissait cotonneux

    une odeur de « soup'chaude » traînait dans l’atmosphère

    « si c’était pas septembre on aurait cru l'hiver »

    me dit la boulangère blottie auprès du four

    en me tendant le pain doux comme du velours

    la mer avait aussi transformé sa couleur

    elle s’était affadie aux dernières chaleurs

    avait fait fuir ailleurs vers des lointains rivages

    les mordus de bronzages les accros de la plage

    mais que c'est il passé en un jour...une nuit

    qui a pu arracher nos mines réjouis

    et je viens de comprendre en regardant le ciel

    on avait dérobé nos rayons de soleil

                            le 25/09/2015

     

     

     


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires