• composition

     

    En plaquant les accords sur mon synthétiseur

    Je ressens une joie c’est presque le bonheur

    Car ma tête  se vide de ses mauvaises pensées

    Car ma tête ne pense plus elle est ensorcelée

    Ma main semble glisser au hasard du clavier

    Une touche et puis une autre les notes sont effleurées

    Je ressens la tristesse et je ne suis pas triste

    Je vais faire comme le clown un dernier tour de piste

    Je joue pour moi tout seul ma mélodie unique

    Je façonne et je crée je fais de la musique

    Comme ferais le potier avec sa terre humide

    J’accroche sur moi des notes qui deviendront des rides

    Et j’ai les cheveux longs blancs et noirs à la fois

    Comme sont les couleurs des notes que je côtois

    Je ne suis qu’une machine qui crée des symphonies

    Et je les garde en moi, même si elles sont finies

    J’ai trop peur des critiques car je suis imparfait

    La musique est un luxe elle doit se consommer

    Qu’avec l’âme et le cœur mais qui en aurait le temps

    D’écouter ma musique tout en se relaxant

    En plaquant les accords sur les touches de ma vie

    Moi j’ai ouvert mon cœur pour faire une mélodie



  • Commentaires

    1
    jo
    Vendredi 16 Novembre 2012 à 11:35

    tu as repris ta plume ou plutot ton clavier pour mon plus grand plaisir

    2
    Vendredi 5 Mai 2017 à 21:19

    Il est très sympa ce blog de poésie!

    Moi même j'écris, enfin j'écrivais pas mal de poemes et autres...artiste jusqu'au bout!yes

    bravo!

    Musicalement.

    Mysterio FTS

      • Samedi 6 Mai 2017 à 08:53

        merci beaucoup 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :