• DOULEUR

     

    Le voilà, il revient, il c'est même installé

    il est venu sans bruit envahir mon espace

    s'enfoncer plus en moi et me paralyser

    faisant fondre avec lui l'ultime carapace

    qui me servait d'abris,, me donner la chaleur

    maintenant je me tors je ne suis que douleur

    il faut saisir la plume pour extraire les mots

    conquérir a nouveau au prix de mille batailles

    mon corps si douloureux qu'il est devenu gros

    et tombe sur mon être des monceaux de mitraille

    comme les grains de sel surgissant des salines

     

    mais le calme revient ...la piqûre de mort fine .


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :