• Immoralité

     

     

    Un bruit sur la terrasse, des plumes qui s’envolent

    Un chat qui saute en l’air un oiseau qui s’affole

    Le temps d’intervenir il est déjà trop tard

    L’oiseau est sacrifié et son œil est blafard

    Je réprimande le chat, protège le « cuicui »

    Sa gamelle était pleine pourquoi agir ainsi

    On prodigue des soins au petit volatile

    Il est très affaibli  a le cœur qui vacille

    Fort de nos attentions il s’en ressortira

    en partant pour la pêche j’engueule encore le chat.

    Au  bord de la mer mon bouchon vient de partir

    C’est un très beau poisson que je viens de sortir

    Il est vif et penaud au fond de l’épuisette

    Fièrement comme un drapeau je le montre a Josette

    « On le fera au four dans un peu de vin blanc ! »

    J’en salive déjà tellement je suis content

    Mais je réalise ici que je suis prédateur

    J’ai chassé notre chat pour ce fait tout à l’heure

    J’ai ramassé sa proie le traitant d’assassin

    Soigné et cajolé ce malheureux serin

    Et maintenant je tue pour le simple plaisir

    De manger du poisson ou bien c’est encore pire

    D’accrocher un trophée au mur des prédateurs

    Enlever de ma tête cette image d’horreur

    Mon congelo est plein de bonnes résolutions

    Je mangerai quand même mon poisson au vin blanc

     

    Le 01 octobre 2013


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :