• la Corrida de la Vie

     

    Dans l’arène de la vie,

    je n’suis qu’un matador

    Qui se traine malgré lui

    Jusqu’à sa mise à mort

     

    Les portes se sont ouvertes

    Sur le taureau maladie

    L’espoir ne peut plus renaitre

    Et la foule crie « c’est fini ! »

     

    Je suis en face de la bête

    Elle va sans doute me percuter

    Je tremble de tout mon être

    La maladie a-t-elle gagné ?

     

    Et dans les gradins un enfant

    Me cri « bat toi ,faut lutter

    Faut-nous montrer que maintenant

    Tu sais encore lui résister »

     

    Et la force est venue

    Comme vient le soleil

    Après qu’il est bien plu

    Et que l’on se réveille

     

    J’ai chassé de l’arène

    Se taureau un peu fou

    Qui avec lui t’entraine

    Jusque au fond du trou


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :