• La vieille …solitude

     

    Elle habite la maison aux fenêtres fermées

    Tous les jours à huit heures elle va chercher son pain

    Puis elle rentre préparer son petit déjeuner

    Quelle mange sur un coin d’table car elle n’a jamais faim

    Elle arrose tous les jours les fleurs des balconnières

    Puis dépose dans la cour les croquettes du chat

    Elle range sa maison et passe la serpillère

    Elle n’attend plus personne et personne ne viendra

    Puis sort un peu plus tard, va à l’épicerie

    Acheter des « bricoles » pour faire le repas

    Elle parle a la caissière quelquefois même elle rit

    Et rentre chez elle d’où elle ne sortira pas

    Le repas préparé elle invite un instant

    Les héros du feuilleton qu’elle suit à la télé

    Puis se lève et raconte à son petit écran

    Comme c’est dur de n’avoir personne à qui parler

    Ensuite puis viens le repas englouti en vitesse

    Devant la météo et les informations

    La vaisselle terminée, elle fait quelques caresses  

    Au chat du canapé qu’elle aime avec passion

    Elle s’assoie a côté et elle reprend le crochet

    Elle fabrique un bonnet, des chaussons une étole

    Qu’elle offrira aux gens  du foyer d’à coté

    Pour la grande tombola de la fête de l’école

    Et la journée s’égrène sans jamais voir personne

    La seule visite parfois c’est Raymond le facteur

    Qui la fait sursauter à chaque fois qu’il sonne

    Et la nuit est tombée et il est déjà l’heure

    De rejoindre le feuilleton d’allumer la télé

    De manger son repas et d’aller se coucher

    Demain elle refera pareil  si dieu le veut

    On arrive comme ça a se changer en vieux !

     Le 01 septembre 2014


  • Commentaires

    1
    marysedaoàhotmail.f
    Lundi 1er Septembre 2014 à 16:01

    On est  tous un jour un peu seul. Mais c'est joliment dit et si réaliste

     

    2
    michele
    Lundi 1er Septembre 2014 à 18:18

    Il est important de collectionner les beaux souvenirs, un jour lorsque nous les ressortirons de notre précieux coffre à mémoire, reviendront toutes ces personnes qui y ont laissé une trace, et qui viendront combler notre blues de vieux solitaire !

    Bises

     

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :