• Ma madeleine nostalgique

     

    Il y a dans ma bouche des plats et des saveurs

    des noms presqu'oubliés et si cher à mon cœur

    je me souviens bien sur de la calentita

    au détour de l’école qui huilait bien les doigts

    et sur la place Lelievre comme un phare, une vigie

    le chant de ce marchant qui disait «  les zoublis »

    il y avait Grozolli avec le creponnet

    le bon goût du citron qui faisait frissonner

    puis en rentrant le soir parfumant l'escalier

    la loubia débordante qu'il fallait pas toucher

    les saveurs sont présentes les plats sont toujours là

    mais c’était mieux avant comme on disait la bas


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :