• Papa

    Tu avais le ton haut comme tout les gens du sud

    tout ceux qui ont vécu en "savate" et "cuissette"

    ta vie était coquette et cependant très rude

    à "taper" la "kémia" et boire l'anisette

    je n' m'imaginais pas que toi, tu puisses partir

    et tout abandonner une fois de plus encore

    laissant tes concubines te pleurer...te chérir

    mais  t'as fermé les yeux sans attendre l'aurore

    Je te revois encore draguant, c'est ta nature,

    les caissières effarées qui te montraient du doigts

    et qui à ton égard lançaient des regards durs

    mais tu savais y faire pour imposer ta loi

    tu resteras pour moi un homme de caractère

    un empoigneur de vie à qui on n'la fait pas

    un buveur "d'anis gras"un chieur de première

     

    et pourtant je suis fier de t'appeler... Papa 


  • Commentaires

    1
    marose de Seny
    Dimanche 18 Juin 2017 à 11:45

    Bonjour JF.bad merci de nous faire vivre tes beaux poème et de mieux connaitre et apprécier les gens du Sud !! un vrai plaisir de pouvoir te lire, encore MERCI mon Poète. Bonne journée, ne maigri pas trop , les personnes un peu enrobée son plus souriante !!!!! Bisous l'Artiste.sarcasticclown

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :