•  

    La pluie s'est invitée sur la plage déserte

    et la mer furieuse a sorti son écume

    le chaton dans la rue cherche une porte ouverte

    pour éviter les flaques formées sur le bitume.

    Le jour a revêtu son habit de grisaille

    qui plombe le morale et fait monter l'angoisse

    la campagne alentour agite ses broussailles

    et le ciel se craquelle comme une feuille que l'on froisse.

    On attend le soleil groupé autour du feu

    et on parle de plage et de douce chaleur

    espérant l’éclaircie, espérant le ciel bleu

    qui donnera un peu du baume à notre cœur

     

     

     


    votre commentaire
  • Beaucoup de gens te promettent

    de ne jamais t'oublier

    de te souv'nir de ta fête

    de t’écrire et de t'aimer

    mais une fois que t'as servi

    qu'on a plus besoins de toi

    tu finis dans l'sac d'oublis

    c'est comme.. ça t'as pas le choix

    alors comme j'suis pas très bête

    et qu'j'ai encore toute ma raison

    je me dit qu'enfin ...peut être

    on n'me prend pas pour un con !


    votre commentaire
  • Faut toujours réfléchir, se poser des questions

    peser le pour, le contre, le oui ou bien le non

    résoudre le problème, trouver la solution

    et puis tout effacer , le doute c'est pas bien bon.

    Dans la vie, bien souvent, il faut faire des choix

    être sûr du chemin et puis choisir sa voie

    pour arriver sans doute à la fin du voyage

    sans jamais contempler les si beaux paysages

    que sont l'amitié, le partage et puis l'amour

    on se pose la question ...mais l’écho reste sourd


    votre commentaire
  •  

    Recevoir des amis et passer un moment

    pour parler de la vie et faire le gourmand

    à goûter chaque phrase qui deviendra l’échange

    entre un ciel étoilé et le regard d'un ange.

    Recevoir un ami c'est cette main tendue

    qui rassure, apaise, efface l'inconnue

    et comble lentement ce vide siderale

    qui résonne en écho comme une cathédrale.

    Recevoir mon ami c'est se regarder vivre

    dans tes yeux étonnés qui se donnent et se livrent

    puis d'offrir à ton tour plus qu'hospitalité

    mais joie de recevoir et plaisir d’être aimé

     


    votre commentaire
  •  

    Pauvre petit poisson qu'on sort début avril

    qui nous fait rire un temps, qui court, qui va, qui file

    qui nous fait rappeler qu'en ce début de mois

    on peu dire à l'ami qu'on est consacré roi

    mais dans ses calembours et ses dessins truqués

    on remarque toujours et souvent bien caché

    la tristesse de la vie qui pose la question

    je suis un imbécile ou simplement un con

    d'avoir pas remarqué que commence maintenant

    la valse des virés ...des expropriations


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires