• votre commentaire

  • 1 commentaire

  • 1 commentaire
  • Il y a des jours d’ennuis, des jours interminables

    Des jours de désarrois où on se sent minable

    Des matins sans soleil et des soirs sans entrains

    Des jours où le cœur gros te donne du chagrin

    Des heures où tu te caches pour mouiller ton mouchoir

    A te sentir tout seul isolé dans le noir

    Sans ami, sans copain à qui te confier

    Pas même une main tendue à quoi te raccrocher

    Mais il y a aussi des lendemains joyeux

    Des jours où tout souri où tout est merveilleux

    Des moments partagés avec tout tes amis

    Des moments de bonheur de pure poésie

    De musique et de chant, d’amour et de partage

    De soleil se couchant sur les vagues de la plage !

    Et c’est pour ses moments que je veux vivre encore

    Et sourire à la vie pour faire fuir la mort !


    1 commentaire
  • Le vent s’est arrêté, le soleil est parti

    La mer s’est apaisée et ne fait aucun bruit

    Même les oiseaux de mer si criards souvent

    Ont déserté les lieux pour des cieux plus cléments

    Sur la plage désolée sont planté ça et là

    Nos déchets rejetés, bouteilles et papiers gras

    Sur le rivage pas d’enfant, ni même de chiens joueurs

    La froidure du matin a dut leur faire peur

    Pas un pécheur non plus le poisson se fait rare

    Et pour passer le temps mieux vaux le faire plus tard

    Sur le sable aplati un cœur est dessiné

    La mer n’a pas voulu aujourd’hui l’effacé

    Pour conserver encore un petit peu d’amour

    Qu’on retrouve dans ce lieu, en attentant le jour


    votre commentaire