•  

    Je dois être un gros con car je paie mes impôts

    Voir même un imbécile je n’suis qu’un rigolo

    J’profite pas du system j’me lève de bon matin

    J’ai besoin de personne pour me payer mon pain

     

    Les gens qui ont du fric ne pensent qu’à le planquer

    A passer les frontières pour tout entreposer

    Amasser plus de flouze, sans en donner un peu

    Vider les industries faire plein de malheureux

    Si  ça peut rapporter donnons quelques billets

    A tous nos responsables pour pas être emmerdé

     

    Autour de moi la ville se meurt et s’appauvri

    On cherche le moins cher on regarde les prix

    On recycle, on échange mais on ne gaspille pas

    Les riches bouffent du caviar et ça ne change pas

    Des patates pour les uns du foie gras pour les autres

    On est très loin de dieu on n’est pas des apôtres

     

    Si un jour tous ses gens ses nanti ses richards

    Ses chefs de je n’sais quoi, ses baiseurs, ses bâtards

    Pouvais se rendre compte qu’ils sont des êtres humains

    Qu’ils sont pas éternels, et qu’au bout du chemin

    Malgré tout leur pognon ils finiront sous terre

    On est vraiment égaux dans nos mêmes cimetières

     

     
       

     

    J’ai passé toute la vie à serrer la ceinture

    Et j’irai m’endormir dans ma vieille sépulture

    Pour toi le riche sans doute elle sera plaquée d’or

    Mais moi je dormirai sans avoir de remord


    votre commentaire
  •  


    J’avais fait un régime, j’ai grossi comme une vache

    Faire attention au gras ,ça fait pas que des taches

    J’ai serré la ceinture sur mon ventre bombu

    Me suis privé de tout, rien mangé et rien bu

    J’ai laissé à la cave toutes les sucreries

    J’ai compté, les hydrates, les joules les calories

    J’ai marqué ma dextro, mon poids et ma tension

    J’ai fermé mes oreilles à toutes les tentations

    Je le jure devant dieu je n’ai pas succombé

    Mais voilà ma bascule a encore augmenté

    Dois-je me couper un membre, devrai-je me mutiler ?

    Pour enfin perdre un peu ...un kilo s’il vous plait

    Et le moral est mort et le cercle est vicieux

    Je resterai  gros et je n’ crev’rai pas vieux !


    votre commentaire
  •  

    Dans l’arène de la vie,

    je n’suis qu’un matador

    Qui se traine malgré lui

    Jusqu’à sa mise à mort

     

    Les portes se sont ouvertes

    Sur le taureau maladie

    L’espoir ne peut plus renaitre

    Et la foule crie « c’est fini ! »

     

    Je suis en face de la bête

    Elle va sans doute me percuter

    Je tremble de tout mon être

    La maladie a-t-elle gagné ?

     

    Et dans les gradins un enfant

    Me cri « bat toi ,faut lutter

    Faut-nous montrer que maintenant

    Tu sais encore lui résister »

     

    Et la force est venue

    Comme vient le soleil

    Après qu’il est bien plu

    Et que l’on se réveille

     

    J’ai chassé de l’arène

    Se taureau un peu fou

    Qui avec lui t’entraine

    Jusque au fond du trou


    votre commentaire
  • Je ne sais pas de qui est cette histoire mais je la trouve toujours d'actualité , et bien souvent elle m'aide a réfléchir sur moi même...

    ***************************************************

    Dans un village pauvre quelque part sur la terre un vieux travailleur casse un rocher sur la montagne pour en faire du remblaie …soudain une grenouille surgit d’entre les pierres, le vieil homme évite l’animal qui lui dit :
    « Tu m’as épargné d’une mort atroce fait 3 vœux et il te seront exaucés ! »
    Le vieil homme, après un instant de réflexion, demande à la grenouille :
    « Je souhaiterai être le soleil qui brille car lui seul est puissant !»
    Et hopp ! Il devient le soleil et illumine le monde de sa beauté et de sa chaleur…quand soudain un nuage l’empêche de diffuser sa lueur sur la terre et il appel la grenouille
    « Je ne souhaite plus être le soleil il n’est pas si puissant que cela regarde le nuage obstrue ma splendeur»
    La grenouille s’exécute et le transforme en nuage et il fait pleuvoir sur la terre révélant ainsi sa puissance…cependant un pic montagneux semble lui résister ..
    Il appel à nouveau la grenouille lui demandant de le changer en pic montagneux si valeureux pendant l’orage …ainsi fut fait
    Et le voilà changé en pic majestueux …et là, un vieil homme muni d’un marteau vient casser le rocher …
    La moralité de cette histoire reste à faire…
    à chacun de trouver la sienne

    bonne journée a tous
    Chichoi


    votre commentaire
  •  

    Quelques gouttes de pluies sont tombées sur la mer

     

    Le soleil est parti laissant le gout amer

     

    D’un départ sans rien dire sur la pointe des pieds

     

    Sans un mot, sans un signe ,en ami délaissé

     

    On était si contant qu’on ne le voyait pas

     

    Vissé sur le ciel bleu il ombrait tous nos pas

     

    Mais le gris est venu le chasser de ses terres

     

    Avec ses gros nuages et ses méchants éclairs

     

    Et il pleut sur la plage toute les larmes d’ennuies

     

    Mais c'n’est pas un déluge ...c’est une simple pluie

     

     


    votre commentaire