•  

     

     

     

     

    Pourquoi partir si loin la France est vraiment belle

     

    C’est pas seul’ment Paris et puis la Tour Effel

     

    C’est aussi des villages, des gens des monuments

     

    Restez donc avec nous encore un p’tit moment

     

    Et la mer est si douce au couché du soleil

     

    Aux rythmes des cigales qui bercent mon oreille

     

    Je ferme un peu les yeux, je pars vers les tropiques

     

    Cocotiers sur le sable, des poissons magnifiques

     

    Un orchestre doucement entonne une samba

     

    Narbonne plage n’est plus là… c’est Copacabana !

     

     

     

     

     

     


     

     


    votre commentaire
  • Paroles et musiques Joel VERRON

    Avec :

    • Paris
    • La fille du bar
    • La rumba des poissons
    • Le saxo
    • Du sucre sur le dos
    • Le heron
    • Le jour de l'an
    • Le funambule

    Entre Boby Lapointe et le jazz Manouch , entre Pigale et le Marais, entre rire et virtuosité...

    Chapeau l'artiste !

    (retrouvez Joel Verron sur Dailymotion.com)

     


    votre commentaire
  •  

    Je ressens la vieillesse  s’installer chaque jours

     

    S’incruster dans mes rides, mes pas qui se font lourd

     

    Les cheveux qui s’en vont comme le font les amis

     

    Qui ne te saluent plus, pour eux tu as vieilli

     

    Les lunettes qu’on rajuste pour mieux lire le journal

     

    Le café englouti, le cachet qu’on avale

     

    Le regard dans la glace reflétant ton image

     

    Un être transparent qui ne fait plus son âge

     

    Qui esquisse un sourire pour paraitre vivant

     

    Qui a les nerfs qui craquent de plus en plus souvent

     

    Le manque de patience a gagné mon esprit

     

    Faudrait tout faire refondre …allez c’est beau la vie

     

     

     

    Le 26/08/2012 05:28

     


    votre commentaire
  •  

     

     

     

    Le vent vient caresser doucement tes cheveux

     

    Le soleil sur la plage commence à se lever

     

    Tes yeux trouvent dans le ciel des nuances de bleu

     

    Et j’embrasse tes lèvres qui ont un gout salé

     

    Mais ton copain arrive,  je dégage en caleçon.

     

    C’est une journée de merde, une journée de con.

     

     

     

    Je te voie dans la rue, toute vêtue de bleu

     

    Tu me regardes un peu, l’émotion me traverse

     

    Ton sourire fait de moi l’homme le plus heureux

     

    Timide et isolée, tu griffonnes ton adresse

     

    Mais c’est un vrai PV que tu donnes sans passion.

     

    C’est une journée de merde, une journée de con.

     

     

     

    Tu es là sur le lit, offerte et dénudée

     

    Ta beauté irréelle me fait tourner la tête.

     

    Et mon corps si tendu te couvres de baisers

     

    Transformant l’être humain en véritable bête

     

    Mais l’émoi est trop fort ; j’ai lâché le bouillon.

     

    C’est une journée de merde, une journée de con.

     

     

     

    14/08/2012 11:45

     


    votre commentaire
  •  

    Une image qui revient habiter  la mémoire

     

    Avec Une trompette, une guitare, un saxo

     

    Une chanson fredonnée après 10 heures du soir

     

    Une pizza qu’on déguste juste après l’apéro

     

     

     

    la photo nous fait peur et elle est si présente

     

    Avec une guitare, un saxo, une trompette

     

    Une ride, un cheveu blanc mais personne ne se  vante

     

    L’œil est un peu moins vif mais quand vint la répète

     

     

     

    Malgré le temps passé pour lui, pour toi, pour moi

     

    Avec un saxo, une trompette une guitare

     

    On rejouera ensemble nos standard d’autrefois

     

    En faisant attention de ne pas être en ’r’tard

     


    1 commentaire