• Souvenir d’école

     

    J’ai commencé ma vie en comptant les buchettes

    A la petite école sur la place du marché

    Puis ce fut l’écriture avec l’encre violette

    Et la « sergent major » si dur à maitriser

    On dessinait des cannes, des ronds et des bâtons

    Qui formaient sur la feuille des armées bien rangées

    La langue entre les dents tu écrivais ton nom

    C’était beau tout cela les pleins, les déliés

    Maintenant l’écriture est un art mineur

    L’ordi a tout classé, rangé et refroidi

    Les gamins ont des « pads » comme j’avais mon quatre heure

    C’est ainsi que se perdent les pages de la vie

    L’odeur de mon école était particulière

    Ça sentait bon le bois et le cuir des cartables

    L’encre, les feuilles, la craie et la taille régulière

    De ce crayon de bois qu’on pouvait effacer

    Elle sentait aussi bon cette odeur de respect

    Cette belle politesse qui se perd maintenant

    On a lâché la bride on a démissionné

    Où sont notre « morale » et nos « maitres »d’antan

     

    Le 30/12/2013


  • Commentaires

    1
    gongora elie
    Samedi 1er Février 2014 à 22:19

    très bonne morale

    je ne sais pas si l'éducation nationale  prendrait ce texte pour un cours d'instruction civique!!!!!!!!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :