• Univers sert !

     

    Vieillir à dix ans c’était devenir un homme

    Pouvoir se balader seul et prendre le bus

    Avoir un peu d’argent s’assumer en somme

    Et être capable de grandir ni moins ni plus

    A 20 ans c’est merveilleux tu te révoltes

    Tu milites, tu fais signer, tu manifestes

    Tu absorbes ta vie tu deviens  désinvolte

    Tu fuis l’autorité, les patrons comme la peste

    A 40 ans t’as des crédits pour des années

    Tu gueules toujours mais doucement et en sourdine

    T’as une maison, deux minots et  t’es marié

    Tu penses à ta famille mais tu mates la voisine

    Puis c’est la fin t’es au rencard à la retraite

    Tu te laisses vivre t’as plus tracas la belle vie

    T’as du pognon tout est payé t’as même plus d’dettes

    Et tu repenses à tes 10 ans avec envies

     

    Le 4 mars 2013


  • Commentaires

    1
    Mardi 4 Mars 2014 à 17:10

    Bonsoir Jef,

    La vie en somme

    Au début on y croit

    On fait ses rêves de grandeurs

    Et puis, on croque la pomme

    Et quand on regarde derrière soi

    L'enfance, c'était l'innocence d'un bonheur !

     

    Gros bisous

    Hé, j'ai 10 ans

    Si tu m'crois pas

    J'te tarte la gueule à la récré ! :D

     

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :