• Voyage de rêve

     

     

    Le feu crépite dans l’âtre et le chat gris ronronne

    un instant de douceur on arrête le monde

    les murs doucement se transforment en foret

    la rivière, les oiseaux, la nature apparaît

    c'est le calme infini qui apaise les peurs

    qui fait que cet instant respire le bonheur

    qui chasse à tout jamais le spleen et la tristesse

    pour faire place à la vie, au beau, à l’allégresse

    mais le feu s'est éteint et le chat est parti...

     

    c’était un beau voyage là haut dans mon esprit


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :